The Third Eye Foundation

The Third Eye Foundation

Discographie

 

À l'heure où nous allons fêter les 20 ans de la sortie de Semtex de The Third Eye Foundation, un des albums de Drum & Bass les plus influents de son époque, il est de bon ton de revenir sur la carrière de son auteur, Matt Elliott. Car on peut affirmer sans trop trembler qu'il y a un avant et un après Semtex, tant ce dernier a posé les bases de la démarche développée par Matt les années suivantes, jusqu'à aujourd'hui.

 

Il n'a pas 16 ans lorsqu'il décide d'arrêter les études pour se consacrer à sa passion pour la musique. Il est alors engagé comme vendeur chez le fameux disquaire Revolver Records (Bristol), qui sera d'ailleurs le sujet d'un ouvrage de Richard King, “Original Rockers”, qui décrypte l'influence de la boutique dans la diffusion des musiques indépendantes, et notamment le trip-hop. Une expérience qui marque profondément Matt et pendant laquelle il forge sa culture musicale. En parallèle, il est DJ dans les clubs bristoliens alors que, n'ayant pas l'âge légal de 18 ans, il n'est pas même censé pouvoir y mettre les pieds...

 

Sous le nom de The Third Eye, il participe à partir de 1993 à des albums de Movietone et Flying Saucer Attack et forme avec Kate Wright et Rachel Brooks le groupe Linda's Strange Vacation, qui devient peu de temps après le nom du micro-label sur lequel il publie les premières oeuvres de The Third Eye Foundation. En 1995, il est l'un des très rares artistes à être impliqué dans le disque hommage au fameux duo Silver Apples, Electronics Evocations. Il participe dans la foulée à leur tournée de reformation aux États-Unis. À à peine plus de 20 ans, Matt a déjà touché à quasiment tous les domaines de la filière musicale. Pourtant l'histoire ne fait que commencer.

 

En 1996, il publie finalement sur son label, avec le soutien de Domino Recordings (le début d'une longue collaboration), son premier album sous le nom de The Third Eye Foundation, Semtex, enregistré dans un squat sur un 4 pistes emprunté à Dave Pearce de Flying Saucer Attack, et mixé par ses soins avec un casque dont le volume était si fort que Matt souffre depuis d'un acouphène. Le résultat, brutal et sans concession, dévoile un mix de guitares noises écorchées et de drum machines survoltées associées sur certains titres à la voix de Debbie Parsons. Semtex est l'antithèse d'une musique électronique dédiée au dancefloor et marque au fer rouge le début d'une discographie dont les thèmes de prédilection sont le malaise social, la solitude, la confusion politique, la colère et l'anti-establishement qui en découle. En plus d'innombrables singles, EPs, collaborations et remixes, The Third Eye Foundation publie au total 5 albums (le dernier en date, le bien nommé The Dark, est paru en 2010 chez Ici d'ailleurs).

 

La suite de l'histoire, on la connait. Matt Elliott abandonne progressivement son laptop pour se consacrer à la guitare et au chant, éléments centraux de sa discographie “solo” de laquelle sont issus l'hybride The Mess We Made (2003), l'imposante trilogie Songs (2004-2009) ou le plus optimiste Only Myocardial Infarcation Can Break Your Heart (2013). Pour autant, le spectre de The Third Eye Foundation n'est jamais loin, et Matt réactive son projet par intermittence. Il est notamment l'auteur de remixes pour plusieurs groupes et artistes prestigieux, parmi lesquels Tarwater, Blonde Redhead, Mogwai, Ulver, Yann Tiersen ou encore Thurston Moore. Ce dernier l'avait d'ailleurs invité aux États-Unis, en 1997, pour jouer avec Sonic Youth sous le pont de Brooklyn.

 

Pour les 20 ans de Semtex, c'est plus qu'une simple réédition qui est ici proposée. La tracklisting originale sera agrémentée de pas moins de 23 titres rares et inédits, la plupart enregistrés sur cassette entre 1991 et 1997, aujourd'hui spécialement restaurés et remastérisés par Anders Peterson. Cette nouvelle édition permet de poser un regard neuf sur la longue carrière de Matt. Mais plus encore, ces archives que même le plus obsessionnel des collectionneurs ne peut se targuer de posséder intégralement, témoignent plus que jamais du caractère jusqu'au-boutiste et souvent corrosif de The Third Eye Foundation. À écouter fort, très fort, au risque de sortir complètement lessivé de ces 3 heures de musique d'une rare ampleur.

Toute l'actualité

En concert...
En concert... En concert...

 

Prochains concerts :

01.07.16 Lublin (PL) @ Sounds of Words Festival

Concerts passé :

2011

12.12.11 Soirées Nomades / Fondation Cartier / PARIS 
16.10.11 Mylos Club / Thessaloniki / GRECE 
19.05.11 BRUSSELS (BE) @ Festival Les Nuits Botanique
05.05.11 BREST (FR) @ La Carène
13.04.11 NANTES (FR) @ L'Olympic

2012

28.06.12  METZ / Cloître des Trinitaires - CONCERT GRATUIT @ Les Trinitaires

2015

23.11.15 Livorno (IT) @ Teatro Aurora
24.11.15 San Gemini (Terni - IT) @ Degustazioni Musicali Umbria
25.11.15 Avellino (IT) @ Godot
26.11.15 Roma (IT) Init
27.11.15 Loreto (Ancona - IT) @ Reasonanz
28.11.15 Bologna (IT) @ Freakout
29.11.15 Milan (IT) @ Biko

Toute la presse

Citations de presse

 

"Un moment de grâce" (Obsküre)

"Une magnifique oeuvre au noir, pareille à un tsunami sonique" (Les Inrockuptibles)

"The Dark s'écoute d'une traite avec un plaisir sans fin" (Elegy)

"Ceux qui se laisseront hypnotiser par la beauté vénéneuse de cet enregistrement, ne manqueront pas de remarquer l'assourdissant silence qu'il laisse dans son sillage" (Magic)

"Ce très beau The Dark est un nouveau bad trip dans les ténèbres de l'âme humaine" (Vibrations)

"Orchestral et cinématique" (Noise)

"Une oeuvre envoûtante qui doit autant à l'electronica qu'au courant symphonique minimaliste" (Mondomix)

"The Dark est un beau diamant noir" (20 minutes)

"D'heureuses retrouvailles pour un disque sombre emprunt de mélancolie" (L'Etudiant)

"De ce fascinant clair obscur se dégage une indéniable beauté" (L'Alsace)

"Un des petits génies de l'electro-ambiant, certes dépressive mais réellement touchante" (Ouest France)

"Les richesses intérieures de la fondation se dévoilent et sa force hypnotique est à l'oeuvre" (Lylo)

"The Dark, tout un programme, décline en 5 mouvements une pièce maîtresse chargée des obsessions du génial Matt Elliott" (Presto)

"Sublime et envoûtant" (Novo)

"Une vision et une personnalité unique" (Sortir Ici)

"Une suite parfaite" (Froggy Delight)

"Cet album est un régal" (Music Lodge)

"Une réussite, sûrement" (Liability Webzine)

"Il frappe indéniablement par sa singularité" (PositiveRage)

"Des pièces ambiant intenses et vaporeuses" (Mowno)

"Un enclave magique abolissant le cours du temps" (MYGMusique)

"The Dark, l'oeuvre ultime de ses quinze années de carrière" (SoundOfViolence)

"Un compromis presque parfait entre l'oeuvre solo d'Elliott et les travaux de Third Eye" (LeGolb)

"Petites bombes électroniques, c'est avec une douceur perverse qu'elles nous explosent en plein coeur" (ToujoursUnCoupD'Avance)

"Une bande sonore sombre et chaotique, difficile à décrire, mais dont on ne peut plus sortir" (LaMixLetter)

"Une sorte d'aboutissement parfait" (Zicazic)

Biographie

Pour télécharger la biographie de "The Dark" de The Third Eye Foundation, merci de cliquer ici.

Dossier de presse

Pour télécharger le dossier de presse de "Semtex", merci de cliquer ici.

Pour télécharger le dossier de presse de "The Dark", merci de cliquer ici.