Zëro

Zëro

Discographie

 

Si leurs récentes collaborations avec Virginie Despentes et Béatrice Dalle ont donné aux lyonnais le coup de projecteur qu’ils méritaient, ce n’est là que le plus récent chapitre d’une histoire commencée jeune et il y a plus de 25 ans par Eric Aldéa, déjà accompagné du batteur Franck Laurino. Au sein des Deity Guns (89-93) puis de Bästard (93-98) et en une poignée d’albums (dont des productions signée Lee Ranaldo de Sonic Youth ou Andy Briant de Tortoise*), ils ont tout simplement été les pionniers du post-rock en France.

 

La reformation sous le nom de ZËRO se fait en 2006 avec l’arrivée d’Ivan Chiossone (complice d’Eric au sein de Narcophony au début des années 2000), le groupe devenant trio pour l’album «San Francisco» en 2016 avec le départ du guitariste François Cuilleron, déjà membre de Bästard. Ce qui aurait pu limiter voire tuer ZËRO le libère : la capacité du groupe à se renouveler sans jamais se renier sera largement saluée, et si les influences tour à tour no wave, indus, noise voire alt-jazz sont toujours perceptibles, c’est sans complexe que le trio s’autorise alors de véritables incursions pop.

 

Pendant que des hordes d’apprentis doués mais un tantinet scolaires feront entrer le post rock hexagonal dans l’ère de sa probable apogée, ZËRO sans complexe ira jusqu’à nous régaler de reprises de James Brown chaudes et abrasives, en concert puis en 45 tours. Comme s’ils n’avaient rien à prouver.

 

Et pourtant le chapitre qui arrive aujourd’hui ressemble presque au « debut album » d’une jeune formation pétrie d’une fougueuse et insatiable envie d’en découdre avec le monde. Un monde complexe, angoissant, oppressant même, et pourtant riche de sa confusion. « Ce serait pas un peu le bordel ? » semble demander le titre de ce nouvel album «Ain’t That Mayhem**» ? et son saisissant visuel post-apocalyptique.

 

Pas de limites et qu’importe les outils, les sons, les instruments. Il y a du trombone sur l’entêtant instru We Blew It et même un genre d’orgue liturgique à la fin de Five vs Six. Et ça vous attrape qui avec des empilements hypnotiques (Deranged, Myself as a Fool), qui avec un refrain en équilibre instable (Fake From The Start), qui avec une rythmique comme inéluctable (Marathon Woman à marche forcée), qui avec un timbre de voix singulier (le quasi blues Alligator Wine emprunté à Screamin’ Jay Hawkins), qui avec un riff de guitare simplissime tel un arbre qui cache la forêt de variations, s’avançant derrière pour tricoter avec les neurones et les sensations (Recife, 1974)... A l’instar du vieux manoir qui sert d’écrin à ce disque, on se demande presque comment tout ça tient debout.

 

Il va falloir plus d’une écoute pour faire révéler à ce nouvel album les multiples ressorts qui animent la drôle de machine qu’il semble être, déployant ses méandres sans ordre pré-établi, ouvrant des chausse-trappes quand le chemin semble dégagé, révélant des issues au fond des impasses. Et pourtant. Et pourtant on dirait que ZËRO signe là son disque le plus abordable. Pour complexe qu’il soit, ce « Ain’t That Mayhem ? » ouvre finalement tant de portes d’entrées à des cultures musicales différentes qu’il se livre dès la première écoute. Tel le voyageur tétanisé à l’idée de pousser la porte d’un vieux manoir foutraque et potentiellement hanté pour y trouver refuge, on ne sait pas ce qu’on va trouver derrière tout ça. Mais on entre.

 

* : respectivement «Trans-Lines Appointment» de Deity Guns et «Radiant, Discharged, Crossed-off» de Bästard, réédités par Ici d’Ailleurs au printemps dernier à l’occasion des 20 ans du label

 

** : on peut traduire mayhem par grabuge ou chaos mais on notera que comme nombre de mots de la langue de Shakespeare, le terme tire son origine de l’ancien français, en l’espèce de mahaigne qui signifiait mutilation.

Toute l'actualité

En concert...
En concert... En concert...


Prochains concerts :

2018

14/05 - ARLES (13) @ Luma Days
25/05 - PARIS (75) @ Petit Bain
15/06 - NANTES (44) @ GriGri
16/06 - RENNES (35) @ Jardin Moderne
26/06 - LILLE (59) @ Malterie
27/06 - BRUXELLES (BE) @ Café Central
29/06 - LARZ (DE) @ Fusion Festival
04/07 - LA ROCHELLE (17) @ Festival du film , Lecture musicale (Pasolini**)
14/07 - ROCHESSON (88) @ Rupture Mountain Fest
20/09 - NEUCHATEL (CH) @ Théatre du Pommier
21/09 - PULLY (CH) @ Théâtre l'Octogone, Lecture musicale (Pasolini**)
22/09 - CHELLES (77) @ Théâtre Lecture musicale (Pasolini**)
15/11 - CANTELEU (76) @ Espace Culturel François Mitterand , Lecture musicale (Pasolini**)

* avec Virginie Despentes
** avec Virginie Despentes & Béatrice Dalle

-

Concerts passés :

2018 :

15/03 - BREST (29) @ La Carène, Lecture musicale (Calaferte*)
16/03 - PARIS (75) @ La Machine du Moulin Rouge, Lecture musicale (Calaferte*)
17/03 - LAVAL (53) @ 6 par 4, Lecture musicale (Calaferte*)
18/03 - CHERBOURG (50) @ Femmes dans la ville, Lecture musicale (Pasolini**)

2017 :

12/10 - LE HAVRE (76) @ Pied Nu
13/10 - PARIS (75) @ Batofar
25/01 - PARIS (75)
@ Le 104 (w/ Virgine Despentes)
26/01 - LA SOUTAIRRAINE (23) @ Centre Culturel Yves Furet (w/ Virgine Despentes)
27/01 - GENEVE (CH) @ Festival Météo (w/ Virginie Despentes)
28/01 - CHALON SUR SAONE (71) @ La Péniche (w/ Virginie Despentes)

11/02 - PAU (64) @ L'atelier du neez
12/02 - VITORIA GASTEIZ (ES) @ Ahotsgora
13/02 - TOULOUSE (31) @ Blob
14/02 - TARBES (65) @ Celtic Club

15/02 - LA SAUVETAT DE SAVERES (82) @ Café des Voyageurs
16/02 - TULLE (19) @ Les lendemains qui chantent
17/02 - REIGNIER (74) @ Le Poulpe
18/02 - GERARDMER (88) @ Festival Gerard'm'Electric

2016 :

05/03 - BRON (69) @ Festival du livre (w/ Virginie Despentes)
09/03 - LIMOGES (87)
@ El Doggo
10/03 - BAYONNE (64)
@ Le Magneto
11/03 - BORDEAUX (33)
@ I Boat
12/03 - MONTPELLIER (34)
@ Black Sheep
30/03 - CLERMONT FERRAND (63) @ Raymond Bar
31/03 - POITIERS (86) Relax Bar
01/04 - PARIS (75)
@ Maroquinerie

02/04 - LILLE (59) @ Festival Pzzle

08/04 - DELEMONT (CH) @ Festival Impetus
26/04 - STRASBOURG (67) @ Festival Supersounds
10/05 - AUDINCOURT (25) @ Festival Libres Regards (w/ Virginie Despentes)
13/05 - GRENOBLE (38) @ La Bobine
27/05 - PARIS (75) @ Maison de la Poésie (w/ Virginie Despentes)
28/05 - PARIS (75) @ Maison de la Poésie (w/ Virginie Despentes)
29/05 - PARIS (75) @ Maison de la Poèsie (w/ Virginie Despentes
11/06 - LYON (69) @ Les subsistances
24/06 - ST-ETIENNE (45) @ Ursa Minor
25/06 - FRONTIGNAN (34) @ Festival du roman noir (w/ Virginie Despentes)
11/10 - BESANCON (25) @ Ftj Les Oiseaux
12/10 - GENEVE (CH) @ L'Usine
22/11 - PARIS (75) @ Espace B
23/11 - BRUXELLES (BE) Magasin 4
24/11 - NANCY (54) @ L'Autre Canal (w/ Michel Cloup Duo)

2015 :

04/12 - NEVERS (58) @ Festival Tandem (Lecture musicale avec Virginie Despentes)
12/12 - BOURGES (18)
@ Le Nadir (Lecture musicale avec Virginie Despentes)

2014 :

19/03 - DIJON @ Les Tanneries
20/03
- BESANCON @ Les Passagers du Zinc
21/03
- STRASBOURG @ Stimultania
22/03 - NANCY
@ Le Royal Royal
24/03 - MONS (BE) @ Le Phoenix
25/03
- BRUXELLES (BE) @ Café Central
26/03
- LILLE @ L'Antre 2
27/03
- DUNKERQUE @ Fructose
28/03 - BLOIS @
Chez Mathieu
29/03
- SAINT ETIENNE @ Ursa Minor

23/10 - BOURGES
@ Le Nadir

24/10 - TOURS @ Le Temps Machine
25/10 - RENNES
@ Le Jardin Moderne
26/10 - BOBIGNY @ Canal 93

2013 :

9 octobre - Lyon, Sonic
10 octobre - Toulouse, Les Pavillons Sauvages
11 octobre - Fumel, Festival After Before
12 octobre - Montpellier, Black Sheep
18 mai 2013 @ Paris (FR), Le Point Ephémère, Mind Your Head #11 w/ Marvin, Mica Caugh, Three Second Kiss(w/ Electric Electric)

2012

07/03/12 - Montpellier (34) - Mojomatic
08/03/12 - Pau (64) - Localypso
09/03/12 - Bergerac (24) - Houlala Rock
10/03/12 - Clermont-Ferrand (63) - Raymond Bar
11/04/12 - Bourg-en-Bresse (01) - La Tannerie (w/ Electric Electric)
12/04/12 - Annecy (74) - Brise-Glace

2011

Le 19 Octobre 2011 au Point Ephémère / PARIS
Le 20 Octobre 2011 au Select / LILLE
Le 21 Octobre 2011 au Magasin 4 / Bruxelles / BELGIQUE
Le 22 Octobre 2011 à La Friche Laiterie / STRASBOURG

19.03.2011 BRUXELLES (BE) @ Magasin 4 w/Lydia Lunch & Big Sexy Noise


Toute la presse

Citations de presse

''Une musique contemporaine essentiellement instrumentale et sombre, qui joue sur les tensions illustrant une écriture subtile et un plaisir à jouer à nouveau ensemble'' (Elegy)

''Joke Box est un album qui se laisse écouter et nous charme, qui reprend les choses là où elles s'étaient arrétees'' (Noise)

'Fondé sur la pratique de l'improvisation collective, le groupe nous offre une musique tendue et aventureuse'' (Le phare)

''En empruntant parfois quelques chemins tortueux, Zëro a trouvé une nouvelle voie, la sienne, la seule l'unique'' (491)

''Joke Box: un disque admirable de noirceur et d'intensité'' (Longueur d'ondes)

''Zëro survole, surprend et surclasse. Aussi imprévisible qu'infiniment inspiré, il ouvre grand les portes de son monde'' (Bokson)

''Zëro représente beaucoup plus que le point de départ d'une nouvelle aventure. Il redonne vie à un ensemble de musiciens ayant sévi sous le nom de Bästard et ayant apporté de longues bouffées d'oxygène à la musique française '' (Les choses.com)

''Pour son lancement Zëro a réussi un coup de maître en sortant un album à la fois musicalement abordable et esthétiquement ambitieux, vu les pédigree de ses géniteurs, on en entendait pas moins'' (Indess-ence.blogspot.com)

Dossier de presse

Pour télécharger le dossier de presse de "San Francisco", merci de cliquer ici

Pour télécharger le dossier de presse de "Joke Box", merci de cliquer ici.

Biographie

Pour télécharger la biographie de "San Francisco", merci de cliquer ici

Pour télécharger la biographie de "Places Where We Go In Dreams", merci de cliquer ici

Pour télécharger la biographie de "Hungry dogs (in the backyard)", merci de cliquer ici.

Pour télécharger la biographie de "Joke Box", merci de cliquer ici.

Pour télécharger la biographie de "Bobby Fischer", merci de cliquer ici.

Pour télécharger la biographie de "Diesel Dead Machine", merci de cliquer ici.