The Married Monk

The Married Monk

Discographie

Ne jamais être là où on l'attend, tel semble être la devise artistique de The Married Monk. Successeur inattendu de The Belgian Kick, ce cinquième album est la musique d'Elephant People, un opéra pop qui rassemble les figures emblématiques de la monstruosité. Pour l'occasion, le chanteur guitariste Christian Quermalet, le bassiste Philippe Lebruman, le saxophoniste Etienne Jaumet et le nouveau batteur Nicolas Courret (Bed, Headphone), qui jouent sur scène pendant des représentations ont concocté une bande-son alternant chansons enivrantes et passages parlés par les comédiens du spectacle, dont la créature post-moderne Vincent McDoom.

"Nous les monstres, aujourd’hui chefs d’œuvre de l’insolite, ne sommes-nous pas les éclaireurs avancés de l’humanité de demain ?, nous lance Serpentina, l’illustre femme-serpent privée d’os.
Répondant au principe de la commande adressée à l’auteur australien Daniel Keene pour le livret et à The Married Monk pour les compositions musicales, le projet Elephant People est un opéra contemporain dont le motif dramaturgique rassemble les grandes figures passées de la monstruosité autour du personnage "fondateur" de Joseph Carey Merrick (1862-1890) dit Elephant Man.
La baraque de foire au xxie siècle ou freak show autrefois, serait aujourd’hui probablement cette tribune ouverte, genre émission de débat TV ou pseudo loft réel. L’image truquée, notamment par la publicité, offre la primauté du culte du corps. Ici, le débat télévisé supplante donc la baraque de foire et le drame se noue off micro. Inverser les regards portés sur la réalité de ce monde afin de pénétrer le mystère des lois de la nature, approcher le fantastique comme une partie invisible de soi-même, tels sont les arguments majeurs de cet opéra pop."
Renaud Cojo, metteur en scène de Elephant People

Pour ceux qui auraient raté les épisodes précédents ou reviendraient à la source, voici une rapide chronologie des évènements connus : Christian Quermalet débute au sein des Tétines Noires, devenus depuis LTNO, en tant que bassiste, poursuit avec le groupe Swam Julian Swam qui lui donne l’occasion de faire une rencontre décisive, celle de Philippe Lebruman. Son séjour d’un an à Londres est particulièrement fructueux puisque dès son retour, il retrouve son coéquipier et produit "There’s a rub" en compagnie de Franck, échappé de Swam. Rosebud/Barclay accueille la formation à bras ouverts.
Arnaud tient la basse le temps d’une longue tournée dans notre hexagone avec un passage remarqué aux Transmusicales de Rennes et d’un maxi 4 titres intitulé "Will you get on with the Married Monk ?" puis s’en va monter le groupe Emma.

Au fil des ans les musiciens changent mais l’inspiration demeure puisque le groupe réalise un second opus baptisé "The Jim Side" , produit par le sémillant Jim Waters (John Spencer, Little Rabbits, Sonic Youth…). D’emblée le groupe s’affirme dans le paysage musical même si son chant en anglais et ses compositions pop peu orthodoxes le détourne de la masse plus habituée à des sonorités rock basiques. The Married Monk prend donc le maquis en attendant des vents meilleurs. Mais cet album ne tomba pas dans les oubliettes puisque le réalisateur Tran Anh Hung choisit le titre "Tell Her Tell Her" pour la BO de "A la Verticale de L'été".

En 1997; Franck laisse les baguettes et cymbales à Jean Michel Pires pour partir le long des routes européennes. Interpellé par les sirènes de l’électronique, Stéphane monte Bosco.
En 1999, c’est la rencontre avec Yann Tiersen. Ce dernier cherche des musiciens pour élargir son spectre musical, tutoyer le rock après des années de recherche solitaire. Une longue tournée et une black session désormais mythique, l’enregistrement du mini-album "Tout est calme" démontrent toute la pertinence de cette collaboration.

Le talentueux Fabio Viscogliosi (Microbe Records) et le frère de Christian, Cyril, prennent les commandes des guitares et claviers pour l’enregistrement du fantastique "R/O/C/K/Y", un troisième album qui permet au groupe de démontrer que ses capacités en matière d’arrangements n’ont désormais plus de limites.

Puis vient "The Belgian Kick" :
"Pour commencer, je dirai que le titre vaguement poétique de The Belgian Kick, quatrième album du nom de The Married Monk (MM, un sigle toujours savoureux), n'a aucun sens. Cette constance dans le non-sens (rappelez-vous R/O/C/K/Y la fois précédente) se double d'un esthétisme idoine. En l'occurrence, un portrait d'un réfrigérant barbu en Ray Ban sorti de nulle part. J'aime d'autant plus cet art du contre-pied (à ce niveau-là, il faut effectivement parler d'art) qu'il déroute parfois les auditeurs potentiels de MM.
En effet, MM aime être là où on l'attend pas. Pourtant, il n'y a aucun calcul de sa part, seulement la volonté de marcher en avant, quitte à faire parfois des pas de côté. Aujourd'hui réduit à son trio de base (un merveilleux chanteur anglophile + un brillant touche-à-tout + un batteur surdoué), le groupe signe son disque le plus mûr et le plus varié. Cette variété lui permet des grands écarts insensés, sautant à pieds joints d'un imparable tube disco pop (Pretty Lads) à un slow improbable (Totally Confused), d'une injonction rock (Tell Me Gary) à une ballade chaloupée (Love Commander), ainsi que la transfiguration d'un titre méconnu de John Barry (You Only Live Twice) ou oublié de Captain Beefheart (Observatory Crest) qui ne passeront pas inaperçus ici ou ailleurs. Ou comment se réapproprier intelligemment le répertoire des autres, une vieille habitude chez MM. Et les autres justement ? MM s'en fout. Au point de ressortir du placard le saxophone, l'instrument le plus décrié de l'histoire du rock. À propos, si je devais en écrire un chapitre, j'affirmerai que MM est le plus atypique des groupes français, comme le démontrent les douze titres de The Belgian Kick. Et c'est pas les Belges qui me contrediront."
Antoine Jade

Toute la presse

Citations de presse

THE JIM SIDE

 

 

''Incroyablement nouveau'' Pop news

"Un son rare." Les inrockuptibles

"Une belle surprise pour l'automne." Magic!

"Une grâce mélodique exceptionnelle." Magic!

"The Married Monk (…) est l'égal français des Anglais Tindersticks ou de l'Américain Palace." Magic!

"Magnifique surprise de l'année." Les Inrockuptibles

"Élégance acoustique." Rock sound

"Formidable sens de la mélodie." La Marseillaise

"Un album de caractère." BlahBlah - Octobre 96

"Une richesse acoustique et des harmonies pop vraiment originales." Novembre 96

"Production méticuleuse et qualité de textes." Le Maine

"Toujours fascinante." Start Up - Novembre 96

"Un groupe rare à ne pas manquer." La Griffe - Nov/Dec 96

"Un nouvel album superbe de mélancolie automnale."

 

''Christian est incontestablement l'un des meilleurs songwriters de sa génération'' (Magic)

''Des mélodies qui coulent de sources, un piano qui intervient quand l'envie lui en prend. Superbe'' (Best pages)

''Ce disque réclame une écoute silencieuse'' (Ouest France)

''The Married Monk mérite d'accéder à la reconnaissance avec cet album'' (Var matin)

''Des chansons pop splendides et envoutantes'' (Blah blah 96)

''Les Married Monk n'ont plus à prouver leur incroyable talent de composition'' (Oreille cassée)

''Un groupe inclassable et mystérieux'' (Fanzine)

''La production méticuleuse et la qualité des textes en font un disque tout à fait exportable dans les pays anglo-saxons'' (Le Maine)

''La musique du groupe colle à la peau comme un vêtement dont on ne veut pas se séparer'' (Sart'up)

''Un groupe rare à suivre'' (La griffe)

''Album attachant pour la qualité des compositions et le soin apporté à la réalisation'' (Nancy loisirs)

 

 

 

 

R/O/C/K/Y

 

 

"Somptueusement orchestré." Les Inrockuptibles - Mars 2001

"G/E/N/I/A/L" Charlie hebdo - 28/02/2001

"Une oeuvre baroque et rebelle." Télérama - Avril 2001

"Harmonies et (…) savoir-faire." La Griffe - Avril 2001

"Un spleen distingué." Rock & Folk - Avril 2001

"Et si The Married Monk était le meilleur groupe de pop en France ?" La Montage - Octobre 2001

"L'une des grandes réussites du moment." Child - Mais 2001

"The Married Monk est l'un des meilleurs groupes du monde." Vertical Rock - Avril 2001

 

''Album bel et bien rock'' (Longueur d'ondes)

''Rocky est surement le disque le plus éclectique qu'il ait enregistré'' (Avec foi et loi)

''Génial'' (Charlie Hebdo)

''Elle est envoutante la musique des Married Monk'' (Compact)

''Une récompense'' (Rock sound)

''Les compositions sont raffinées tout comme la voix et les instruments'' (Rock &Folk)

''Rocky apparaît comme l'album de la consécration réalisé au coté de Yann Tiersen et de Calexico'' (La montagne)

''Married Monk: un groupe maitre de son art'' (Jade)

''(…) une des grandes réussites du moment'' (Child)

''Une pureté intrinsèque et céleste'' (Compact news)

''Aussi agréable que de la neige en été'' (Newcomer)

''On aime les Married Monk pour les mélodies magnifiques et la pureté de leur son'' (Abus dangereux)

''(…) un des meilleurs groupes du monde'' (Vertical Roc)

''Un disque abouti'' (Presto)

''Un groupe à part'' (Sart'up 2001)

''Rocky est ce type d'excellent album dont on met le temps à faire le tour'' (Alsacepresse.com)

''The Married Monk, c'est comme une magnifique journée de printemps; tout le monde peut en profiter'' (Parapente Mag)

''Une musique marquante, à forte identité'' (Chronic'art)

''Rocky est l'immanquable dernière session de rattrapage pour les retardataires'' (Lycos)

''Un magnifique ensemble à découvrir d'urgence'' (MCM)